Chaussons

confortablement installé dans cette charentaise, je me balance comme dans un hamac.

Le ciel d’un blanc laiteux n’occulte pas les étoiles jaunes et rouges qui clignotent, un vrai tableau lumineux.

« Quelle belle langue elles parlent » dis-je à voix haute.

Et je crois m’endormir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s